Rabah Aïssat n’a pas été tué par des terroristes

0

TIZI-OUZOU (Tamurt) – 11 ans après l’assassinat de Rabah Aïssat, la vérité sur ce crime politique reste toujours inconnue. Président de l’APW de Tizi-Ouzou, Rabah Aïssat, élu sur la liste FFS, a été exécuté près de chez lui par un tueur dans son village dans un café à Aïn Zaouiwa, le 12 octobre 2006.

Les services de sécurité ont tout fait pour coller ce crime aux groupes islamiques armés, sans la moindre enquête. La précipitation de la justice algérienne à inculper des terroristes démontre que les vrais criminels ou les commendataires de cet assassinat son couverts. Des élus du FFS de l’époque, dont la plupart se sont éloignés de parti, évoquent des menaces des membres de la mafia foncière de la ville de Tizi-Ouzou. « La mafia foncière est pour quelque chose dans l’assassinat de Rabah Aïssat. On sait bien que ce dernier a refusé de signer des documents aux promoteurs immobiliers. C’est eux les commanditaires de ce dcrime », accuse un des anciens élus du FFS.

Un ancien maire du FFS,,actuellement exilé politique en France, nous a affirmé que les « commanditaires du crime sont connus par la justice mais ils ne sont jamais iniquiétés. Ils sont des nababs de la ville de Tizi-Ouzou qui mènent des campagnes électorales en faveur de Bouteflika ». Une chose est certaine, Aîssat Rabah n’a pas été tué par des terroristes comme le laisse entendre le régime Algérien.

Ravah Amokrane

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici