Rachid Adjaoud enterré, dignement, parmi les siens

2
Enterrement Rachid Adjaoud

BOUGIE (Tamurt) – L’écrivain, combattant de la wilaya 3 historique, membre du groupe ayant dactylographié les résolutions du congrès de la Soummam et ami du colonel Amirouche, Rachid Adjaoud, décédé hier à la polyclinique de Seddouk, a été enterré ce lundi aux environs de 14 heures au cimetière de son village natal, Tibouamouchine, comme l’avait souhaité le défunt.

Il y avait foule dans toute la région de Seddouk en cette matinée du lundi. Des anciens maquisards, des cadres d’état et de simples citoyens. Tout le monde a voulu assister à l’enterrement de ce monument de la Kabylie apprécié tant par ses amis que par ses ennemis. Son corps  a été exposé au niveau de la demeure familiale où beaucoup de personnes  ont tenu à lui rendre un dernier hommage. Une heure avant son enterrement, la dépouille a été exposée au niveau de la placette publique de la localité de Tibouamouchine pour un ultime hommage.

Des ténors du vieux parti unique, le FLN en l’occurrence, à l’image de Belkhadem et Belayat, ont fait le déplacement d’Alger pour assister à son enterrement. Devant également y assister avec le wali de Bougie, le ministre de l’agriculture, qui était en visite à Bougie en cette journée là,  a préféré faire l’impasse car probablement qu’il n’aurait pas voulu rencontrer certaines personnalités opposées à son maître. Il a certainement eu vent de la présence de Belkhadem, Belayat et consorts, farouches opposants à Saadani, le valet des Bouteflika.

Amaynut