Rachid Nekkaz, un millionnaire au service de la burqa : L’eurodéputée Nadine Morano exige son expulsion

15
Rachid Nekkaz et la Burqa

France (Tamurt) – L’ancienne ministre de Nicolas Sarkozy, Nadine Morano, est montée au créneau ces derniers jours contre l’homme d’affaires islamiste algérien, Rachid Nekkaz. L’eurodéputée vient de réclamer, à cor et à cri, l’interdiction du territoire français et le blocage des comptes bancaires de l’ancien candidat à la présidence algérienne en 2014, connu notamment pour son soutien aux femmes verbalisées pour port de la burqa ou du burkini.

Toutefois, cela fait des années que l’homme d’affaires algérien s’érige en messie auprès des femmes arborant l’habit musulman, le niqab. Ce quidam, qui a renoncé à sa (bi)-nationalité française continue de voyager en France, d’y pérorer, d’y défier les policiers et juges en payant rubis sur l’ongle les amendes des contrevenantes musulmanes. Ce qui est strictement interdit par la loi. Pour rappel, Rachid Nekkaz a été accusé d’être marchand de sommeil. Pas moins de 1169 amendes ont été réglées par le milliardaire algérien en 2014 selon les sources du quotidien français ˮLe figaroˮ.

En 2013 il est visé par une plainte déposée par la mairie de Choisy-le-Roi pour « infraction au code de l’urbanisme, mise en danger de la vie d’autrui et blessures involontaires » après l’incendie dans l’un des appartements d’un pavillon transformé qu’il possède dans le quartier résidentiel de la ville. Il est également dans le collimateur de l’administration fiscale.

Amnay