Racisme contre les noirs en Algérie : Enfin, un journaliste noir à l’ENTV

12

ALGÉRIE (Tamurt) – Il s’appelle Khaled Ben Ahmed Khelfaoui. Il est jeune, il est très beau, il est très compétent et il est noir de peau. Ce jeune homme en question présente le journal télévisé d’une heure du matin en langue arabe depuis le début du ramadhan.

Il faut reconnaître que c’est bien la première fois depuis l’indépendance du pays qu’un Noir présente le journal télévisé. Et il se trouve que le recours aux compétences du journaliste de Khaled Ben Ahmed Khelfaoui est arrivé quelques jours seulement après que Tamurt eut dénoncé la ségrégation dont est victime la population algérienne noire de peau.

La conclusion à tirer est que l’article ayant traité ce sujet délicat n’a pas laissé de marbre les hauts responsables algériens. Tant mieux ! Il vaut mieux tard que jamais, dit le vieux proverbe.

Evidemment, il reste des progrès à faire. «Black is beautiful» “le Noir est beau” » dixit Angela Davis, militante américaine des droits civiques. Pour sa part, El-Djahit, célèbre écrivain arabe du 9ème siècle et très révolté d’être méprisé à cause de sa peau noire a déclaré un jour : «le Noir est plus beau que le Blanc !».

Quant à notre propre devise, elle est aussi simple que juste : le Blanc n’est ni plus beau ni plus laid que le Noir, le Rouge ou le Jaune. La création de dame nature est toujours belle et surtout utile. C’est pourquoi nous jugeons important de réitérer que le choix des hommes et des femmes à occuper des postes de responsabilités doit obéir à trois critères, à savoir: la compétence, l’honnêteté et la bonne santé. Quant à la couleur de la peau de l’être humain, elle ne doit figurer que sur les fiches de renseignements de la police et de la gendarmerie, et ce, quand il s’agit seulement de rechercher un individu en fuite et dangereux.