Rapport de (RSF) : L’Algérie classée à la 134e place La liberté de la presse, de mal en pis !

1
RSF presse

ALGÉRIE (Tamurt) – La liberté de la presse connaît une situation « difficile » ou « très grave » dans 72 pays (sur 180 recensés), dont la Chine, la Russie, l’Inde, presque tous les pays du Moyen-Orient, d’Asie centrale et d’Amérique centrale, ainsi que les deux tiers des pays d’Afrique.

La carte du monde dressée par Reporters sans frontières (RSF) est envahie de rouge (« difficile ») et de noir (« très grave »). L’Algérie ne déroge pas à la règle par ses pratiques staliniennes. Elle a été épinglée par Reporters sans Frontières dans son dernier classement sur la liberté de la presse dans le monde, paru au cours de cette semaine.

L’Algérie a perdu cinq places du fait de la multiplication des agressions et des procès à l’encontre des professionnels de l’information et de l’augmentation des pressions sur les opposants au régime en place.  Ce pays aux mille et un maux se classe ainsi à la 134e place, enregistrant de fait une régression des plus inquiétantes en termes de la liberté de la presse.

Amnay