Rassemblement kabyle à Paris

1

PARIS (Tamurt) – Les kabyles ont tenu, ce samedi après-midi, un rassemblement à Paris pour soutenir leurs frères, de Kabylie, qui multiplient les actions de protestation contre l’exclusion du projet de promotion de la langue amazighe. Durant cette rencontre, il y a eu plusieurs prises de parole dont celle, inattendue, du président du Gouvernement Provisoire Kabyle (GPK), Mehenni Ferhat, qui venait d’arriver.

Micheline, une française qui s’est fait tatouer le symbole berbère par amour à la Kabylie, dont elle fit connaissance avec sa culture il y a deux années de cela, prononcera quelque mots en kabyle qui feront dire à l’une des animatrices de la rencontre que tout le monde y compris les chinois qui travaillent en Kabylie ont appris le kabyle exceptés les arabes qui ont, pourtant, cohabité avec les amazighs depuis 14 siècles. En prenant la parole, sous les applaudissements et les slogans du public, Mehenni Ferhat dénoncera les émeutes de Tuβiret en accusant le pouvoir de vouloir exclure la langue et la culture kabyles au moment où il redouble d’efforts pour propager la langue arabe et la religion musulmane. Tamazight, tonnera-t-il, est une famille de langues et le kabyle est la langue des kabyles. Il rendra hommage à la jeunesse kabyle qui mène un combat intelligent dont le rôle dans la prochaine république kabyle est très important. Dans le même ordre d’idées, il fera part de la mission confiée à Rachid Hitouche quant à l’installation d’un parlement kabyle. Car, soulignera le président du Gouvernement Provisoire Kabyle (GPK), la Kabylie doit sortir de l’Algérie, en banqueroute, à laquelle elle a été annexée, en 1857, par la France et sans qu’elle ne signe depuis un quelconque pacte demandant à y rester.

Après l’intervention de Ferhat, ce fut au tour des chanteurs d’animer un gala pour bien conclure cette rencontre de la diaspora te le premier à prendre le micro fut le grand Akli D. Au tout début, il y a eu un poète qui avait déclamé quelque vers relatifs au combat identitaire alors que le responsable de l’équipe de foot ball kabyle a appelé au soutien de cette dernière lors du championnat du monde qui se déroulera à partir du 30 Mai à Londres. Il rappellera le tirage au sort qui aura lieu le 5  janvier à Chypre.

Amaynut