Rassemblement pour la libération de Hocine Azem

0

KABYLIE (Tamurt) – Hocine Azem, cadre du MAK et membre actif du Congrès Mondial Amazigh, est toujours incarcéré par la police coloniale. Un rassemblement de citoyens d’Iwadhiyen et d’Agueni Gueghrane est tenu aujourd’hui au niveau de chef lieu communal pour exiger sa libération.

Malgré la vague de chaleur qui souffle sur la région des centaines de jeunes et de militants du MAK ont tenu à manifester leur soutien indéfectible à ce militant infatigable. Habitué à ce genre d’arrestation, Hocine Azem fait face, ces dernières années, à une terrible pression des services de sécurité qui le surveillent jour comme nuit. Toutes les tractations policières et judiciaires que ce militant subit au quotidien n’ont fait qu’encourager encore Hocine dans son combat pour la libération de la Kabylie.

Cousin très proche du célèbre chanteur kabyle Slimane Azem, faut-il le rappeler, Hocine consacre tout son temps et toute sa vie à la cause kabyle depuis la fin des années 1980 à ce jour. Connu pour son franc parler et surtout son attachement à ses idées et convictions, Hocine Azem ne rate aucune occasion pour dénoncer les pratiques du régime colonial. Un combat qui lui coûte cher, mais la mobilisation des kabyles derrière le MAK lui fait oublier  les obstacles auxquels il est confronté. Ses interventions lors des meetings populaires ont toujours suscité l’enthousiasme et l’admiration. Modestes, lui et Aït Chebib sont inséparables et sillonnent la Kabylie, de ville en ville et de village en village, pour mobiliser le peuple. Un activisme qui n’est pas sûrement du goût des autorités coloniales.

Lounès B