Le RCD fustige ses élus communaux à Aokas

3

BOUGIE (Tamurt) – La section du Rassemblement pour la  Culture et la Démocratie (RCD) d’Aokas n’a pas hésité à tirer à boulets rouges sur ses représentants au niveau de l’assemblée populaire communale (APC) qu’ils dirigent, par ailleurs.

Bien que le RCD soit à la tête de la mairie d’Aokas pour un deuxième mandat consécutif, les membres de la section locale sont convaincus que leur formation politique peut y rester pour un autre mandat pour peu que les actuels élus soient sacrifiés.

C’est probablement la raison pour laquelle, les dirigeants du parti au niveau local ont décidé de saisir le chef de daïra pour demander l’annulation des listes préétablies des bénéficiaires de logements sociaux et promotionnels aidés dont le quota global est de 260 logements. Ils reprochent à la commission d’attribution, dont font partie leurs élus communaux, d’avoir fait fi des critères de sélection dans l’étude des dossiers, en favorisant « des connaissances » dont quelques unes ne résident même pas dans la commune.

Il n y a pas que la section du RCD à avoir fait part de son mécontentement quant aux listes préconçues. Les élus communaux du parti rival, le FFS en l’occurrence, et un groupe de citoyens ont également adressé des réclamations aux autorités compétentes.

Amaynut