Le RCD mobilise 500 personnes à Bougie

5
Said Sadi a bgayet Tafsut 2015

BOUGIE (Tamurt) – Un parti politique, dit national, digne de ce nom, qui n’arrive pas à mobiliser plus de 500 personne en présence de son président, et le jour d’une date aussi symbolique comme le 20 avril, en plus durant la période de campagne électorale pour les législatives,  doit déposer son dossier de cessation d’activités politiques.

Il s’agit, en effet, du RCD qui a été tout simplement humilié hier à Bougie. Jamais ce parti n’a été boudé par la population, dans son fief en plus, comme hier. Le RCD vient de signer, lui-même,  son acte de décès. Sa place est au musée, au même titre que le FFS. Ce dernier parti au moins n’a appelé à aucune marche, sachant que personne ne l’écoutera.  Mais l’entêtement du RCD à rivaliser avec le MAK lui a porté un sacré coup.

Que reste-il pour ce parti ?  Son passé glorieux, faut-il le dire et le reconnaître, est tout simplement souillé par sa série de participations aux élections du régime imposée aux Kabyles.  Le RCD s’est vidé de sa substance. Reste seulement à savoir s’il maintiendra sa marche aujourd’hui à la ville de Tizi-Ouzou. Il subira certainement, comme hier, une autre claque. Saïd Sadi,  qui gère le parti dans les moindres décisions, doit se rendre à l’évidence. Il n’est pas un parti algérien, sinon ce n’est guère la peine de lui demander de manifester dans des villes en dehors de la Kabylie.  Pas seulement ce parti, mais toutes les forces politiques, tous les mouvements et associations et même les comités de villages gagneraient à changer de cap, à leurs manieres, pour lutter pour la liberation  de la Kabylie. C’est la seule solution. Les récalcitrants seront inscrits dans le registre de traitrise.

Ravah Amokrane