Rebrab : « Je ne serai pas candidat aux présidentielles »

0

ALGERIE (Tamurt) – L’homme d’affaires kabyle, Issad Rebrab, patron, entre autres, du groupe agro-alimentaire Cevital et du quotidien francophone « Liberté », a démenti formellement toutes les rumeurs et autres informations le donnant candidat aux élections présidentielles de 2019 en Algérie.

C’est donc le premier concerné lui-même qui vient de mettre un terme à des spéculations qui ont failli prendre des proportions presque « réelles » car le silence prolongé de Rebrab sur cette question laissait supposer que l’information pouvait avoir un fondement. Issad Rebrab a choisi la chaine de télévision « Echourrouk TV » pour démentir une fois pour toutes ces rumeurs. Issad Rebrab est allé jusqu’à affirmer carrément qu’il ne nourrit absolument aucune ambition d’ordre politique. Il a insisté sur le fait qu’il a toujours été et restera un investisseur économique et industriels ni plus ni moins, ce qui est d’ailleurs sa grande passion.

« Mon but c’est d’apporter ma contribution au développement économique de notre pays », a ajouté Issad Rebrab qui a fait, il y a quelque temps, l’objet d’une violente campagne de dénigrement médiatique de la part du clan présidentiel algérien notamment via la chaine de télévision « Ennahar TV » avec laquelle il s’est réconcilié ces derniers temps et à laquelle il a accordé plusieurs interviews audio-visuelles exclusive. En l’absence de noms de candidats aux présidentielles de 2019, de grande envergure, la rue a pris le relai donnant forme à toutes sortes de rumeurs.

Même le nom du Général démis Mohamed Mediene, dit Tewfik, a circulé ces derniers jours comme étant un potentiel candidat. Mais il s’agit bien entendu juste d’informations répercutées et amplifiées par la vox populi.

Tahar Khellaf