Rebrab : « Le pouvoir sabote mes projets car je suis Kabyle et je ne suis pas de leur clan »

10

ALGERIE (Tamurt) – Issaad Rebrab est revenu dans une brève interview diffusée par la BRTV sur ses éternels aléas avec le pouvoir raciste d’Alger. «  Mes déboires avec le régime algérien ne datent pas d’aujourd’hui. Si les décideurs sabotent mes projets,  les raisons sont simples, d’abord je suis Kabyle mais aussi je ne fais pas partie de leur clan », déclara Rabrab après avoir expliqué pourquoi ce même pouvoir lui refuse de racheter le journal El Khabar. «  J’ai gardé mon indépendance et je reste toujours libre sans aucune subordination. Ma liberté d’exprimer dérange le pouvoir algérien », ajouta Issaad Rebrab, celui-la même qui a tout fait pour rehausser l’économie algérienne.

L’enfant d’Ath Dwala qui, en 1969, a commencé avec un atelier de 9 employés, a fondé un empire économique avec ses propres compétences sans jamais être mêlé dans la moindre affaire de corruption ou de favoritisme. Il est, incontestablement, l’homme le plus riche et surtout l’homme le plus crédible en Algérie.  «  Le régime algérien refuse de laisser les algériens développer leur pays. C’est malheureux », ajouta-t-il. En Algérie, ce sont les voleurs et les escrocs qui sont rehaussés au sommet des cercles décisionnels.

Y a-t-il est un espoir dans un pays ou un homme comme Chakib Khellil, qui a volé plus de 200 milliards, est honoré par toutes les autorités du pays alors que des hommes intègres, comme Rebrab, sont jetés en pâture « après leur avoir ficelé tout un dossier compromettant »?  Le peuple Kabyle a enfanté des hommes qui sont capables de construire l’un des états les plus modernes au monde, malheureusement leur pays, la Kabylie bien évidement, est colonisée, et ils sont livrés au racisme et au diktat du régime raciste d’Alger.

Lounès B

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici