Redéploiement de la gendarmerie à Bougie

5

BOUGIE (Tamurt) – En outre, la gendarmerie commence à retrouver sa place dans la rue (surtout sur les routes nationales), comme au bon vieux temps, ou presque. Durant les évènements du Printemps noir 2001, le mouvement citoyen avait revendiqué le départ de ce corps de sécurité de toute la Kabylie, car il avait causé l’assassinat de 126 manifestants pacifistes et laissé des traces indélébiles sur des milliers de blessés, et tout ça dans l’impunité totale.

La fameuse revendication populaire n’a pas vu le jour sur le terrain, même si Ahmed Ouyehya (premier ministre) avait signé en janvier 2005, en nom du gouvernement algérien, l’application totale et inconditionnelle de la plateforme d’El Kseur, élaborée le 11 juin 2001, au cœur de l’insurrection populaire kabyle. Actuellement, la gendarmerie a, désormais, retrouvé un terrain qu’elle avait « perdu », des années durant…