Redéploiement de la gendarmerie en Kabylie

0

Le jeu malsain de certains titres de presse algérienne

Obligés à quitter la Kabylie suite au massacre de 126 jeunes lors du Printemps noir, le pouvoir algérien a entamé, depuis, son plan démoniaque et macabre pour faire fléchir le peuple kabyle, en l’obligeant à demander le retour de ses bourreaux. Ainsi, tout compte fait, des centaines de repris de justice, de voyous, de repentis…, ont été appelés en renfort pour exécuter un plan aussi criminel que celui d’enfoncer toute une région dans la criminalité et l’insécurité. Ce plan ne se résume pas uniquement au recrut de voyous et de délinquants pour que ces derniers imposent leur loi en Kabylie, mais même les terroristes ont été « invités » à activer en Kabylie dans la totale impunité et complicité du pouvoir pour asseoir un climat de totale insécurité.

De son coté, certains titres de presse algérienne n’ont pas hésité à sauter sur l’occasion en donnant des titres sensuels à la nouvelle. Ces plumes ébréchées qui font du racontar et de la médisance leur gain-pain, de l’allégeance une constante, poussent la turpitude à l’excès, en annonçant à tambour battant que ce sont les Kabyles qui implorent ces criminels à revenir sur son sol.

Cette force d’occupation ne sera en aucun cas un obstacle au projet d’autonomie de la Kabylie, même si, c’est à travers une section spéciale que ce corps honni veut se réinstaller.

Ce corps hérité de l’ancien colonisateur est perçu, non pas seulement le peuple kabyle, mais par tous les peuples algériens, comme le bras long de la dictature d’Alger. Nous y reviendrons avec plus de détails…

Amnay Ait Ifilkou