Le régime Algérien évacue les réfugiés frondeurs des camps de Tindouf

10

ALGÉRIE (Tamurt) – L’annonce de la visite de l’envoyé personnel du Secrétaire général des Nations Unies pour le Sahara occidental, Horst Köhler, aux camps de réfugiés sahraouis, les 18 et 19 octobre, sa première dans la région, a créé une tension dans les camps de réfugiés de Tindouf.

Les militaires Algériens ont pris le soin d’évacuer tous les réfugiés frondeurs qui s’opposent à la politique terroriste du Polisario quant à  » la prise en otage  » de tout un peuple dans des camps de réfugiés depuis 1975 par les autorités Algériennes. Des journalistes du régime Algérien, de l’APS plus exactement, nous ont informé que des avions remplis d’opposants au Polisario et au régime Algérien ont été évacués des camps des réfugiés de Tindouf pour éviter de rencontrer l’émissaire de l’ONU le mercredi prochain. « J’ai rendu visite plusieurs fois aux camps de réfugiés de Tindouf donc j’ai tissé des relations avec les réfugiés Sahraouis. Ces derniers nous ont indiqué que les militaires Algériens les ont éloignés des camps de Tindouf pour diverses raisons, mais l’objectif est de ne pas les faire rencontrer avec la délégation Onusienne qui aura lieu dans ces camps le mercredi prochain » soulignera l’un des journalistes.

Dans la presse Algérienne, on ne pas écrire ça, nous confie notre confrère de l’APS. Ce dernier affirme que les Sahraouis qui veulent se débarrasser du Polisario et rentrer chez eux au Maroc comme Marocains sont de plus en plus nombreux. « Ces derniers temps, des manifestations de protestation des Sahraouis contre le régime d’Alger et le Polisario ont été réprimées par les militaires Algériens et la milice », nous confie notre source.

Ravah Amokrane