Le régime d’Alger aussi craint le mouvement Rifain

13
Rif

ALGÉRIE (Tamurt) – Les Amazighes du Rif n’ont pas fait seulement que secouer le Makhzen, mais aussi le régime Algérien. Ce dernier semble avoir plus peur que l’autorité Alaouite. Des confrères du journal El Moudjahid mais aussi de l’APS nous ont informés que plusieurs dépêches sur les événements du RIF ont été annulées et non publiées par les organes de la presse officielle du régime d’Alger.

« Contrairement à ce que tout le monde pense, Alger ne soutient pas la population du Rif. La raison est simple, les décideurs craignent la propagation de ce mouvement d’essence démocratique en Algérie, surtout que ce sont les Amazighs qui sont les initiateurs.En un mot Alger craint  un printemps Amazigh qui touchera toutes les régions de l’Afrique du nord » a laissé entendre un chef de rubrique  de l’APS.

Effectivement, la presse algérienne n’a pas accordé trop d’importance aux événements du Rif, ce qui n’est pas habituel. Alger préfère plutôt le mouvement paramilitaire du Polisario que les militaires algériens financent et dirigent même d’une manière indirecte. Le Polisario, contrairement au mouvement Rifain,  prône l’arabité et combat de toutes ses forces l’identité Amazighe plus que les islamistes. De ce fait, des acteurs indépendantistes kabyles à Tizi-Ouzou parlent d’une manifestation de soutien aux frères du Rif et pourquoi pas, rentrer  en désobéissance civile comme eux ».

Ravah Amokrane