Le régime face au hic des policiers kabyles indépendantistes

1

KABYLIE (Tamurt) – Une nouvelle génération de policiers kabyles se distingue par son amour à leur pays, la Kabylie, contrairement aux anciens dont la plupart ont toujours servi aveuglement l’Etat algérien.  Certains ne cachent même pas leur soutien au MAK plus récemment à l’URK, même si la plupart continue à ne pas afficher leur appartenance à la mouvance indépendantiste kabyle pour des raisons évidentes. 

Le régime est face à ce dilemme. Ses propres agents ne partagent pas sa politique répressive.  Des hauts gradés de la police sont même du MAK. « Dommage ont ne peut pas militer, d’un côté on risque la radiation des rangs de la police. D’autres part les militants indépendantistes se méfient de nous et ils vont penser que nous allons infiltrer leurs rangs. Mais bon, on milite à notre manière », nous explique avec sourire, Arezki, un policier  de Michelet.

Ce cas n’est pas singulier. Plusieurs policiers Kabyles, à l’instar de la majorité des jeunes kabyles, sont pour indépendance de la Kabylie. « On travaille pour le régime colonial, mais un jour la Kabylie aura besoin de nos services et de notre expérience », nous ajouta Arezki, préférant ne pas donner plus d’explication.  Mais, des policiers kabyles zélés sont aussi nombreux  et parfois sont plus répressifs que les policiers arabophones.  » Vous savez, des policiers arabophones en exercice en Kabylie  nous avouent que le Peuple kabyle a le droit de réclamer son indépendance. Ils veulent même rester en Kabylie en cas indépendance », a jouté notre interlocuteur.

Ravah Amokrane pour Tamurt

1 COMMENTAIRE

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici