Remaniement du gouvernement Algérien : « El Hadi Ould Ali veut devenir ambassadeur »

15

ALGÉRIE (Tamurt) – Après plus de 10 ans au service du régime, El Hadi Ould Ali qui a mené plusieurs campagnes électorales en faveur du régime en Kabylie, espère une place au soleil. Selon une source proche de la direction de la Culture de Tizi-Ouzou, El Hadi a demandé à être récompensé comme il se doit. « Il veut s’introduire dans le circuit diplomatique. El Hadi espère être nommé ambassadeur dans une des capitales européennes », a indique notre source.

El Hadi Ould Ali a laissé entendre aux membres de son entourage qu’il sera nommé à un poste supérieur que celui de directeur de la Culture à Tizi-Ouzou, sans donner plus de détails.
El Hadi est l’un des Kabyles à avoir rendu le plus de service au régime, mais sans toutefois être récompensé. Malgré sa fidélité au clan de Bouteflika, son niveau d’instruction demeure un obstacle pour sa promotion au sein du régime.
Pour occuper dans le secteur diplomatique, la maîtrise des langues étrangères, notamment l’anglais, est plus qu’impératif. Mais El Hadi ne maîtrise même pas la langue française ni même la langue arabe.

L’écart du milieu décisionnel du général Djebbar, l’un des mentors d’El Hadi, a fait trembler El Hadi au début de cette année, mais il s’est repositionné durant la dernière campagne électorale en faveur du candidat fantôme, Abdelaziz Bouteflika.

Pour Khalida Toumi, des informations font état de sa nomination à la tête du Centre Culturel de Paris.

R.Moussaoui

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici