Réponse aux organisateurs du concours Miss Kabylie

15

KABYLIE (Tamurt) – Madame et Monsieur Ait Ahmed ont réagi à la polémique qu’ils ont eux-mêmes suscité sur les réseaux sociaux. « L’élection » de Melle Tinhinane Tartag comme Miss-Kabylie 2016 vient s’ajouter au palmarès de ce couple qui s’est distingué depuis le lancement de ce concours par une vive polémique qui s’apparente, pour beaucoup, à un appétit vorace pour l’argent et le pouvoir.

En choisissant de répondre uniquement à Tamurt.info, comme si, notre site est le seul qui a rapporté l’information, répond à la volonté de ces « personnages » de limiter le désastre et de désigner le mouvement kabyle comme étant le seul opposant à leur funeste entreprise de dékabyliser un événement qui est censé être un moment de l’expression libre de la kabylité. Mme et M. Ait Ahmed n’apportent rien au débat. Ils se sont contentés d’expliquer que la jeune fille élue avait du trac devant les caméras de télévision.

Connus de tous, Feriel et Mourad ont beaucoup de choses à se reprocher pour qu’une simple mise au point ne les dédouane de tout ce qu’ils ont fait comme mal aux anciennes candidates au concours. Ils n’ont pas répondu sur les critères de sélection, ni sur l’objectif de leur concours. Nous avions rapporté que Mourad Ait Ahmed est militant du parti d’Amar Ghoul, que sa femme a vendu sa « voix » pour permettre à l’actuel P/APC de Tizi-Wezzu d’être élu à la tête de la municipalité. Aucun démenti n’est venu infirmer ses informations que nous considérons comme justes.

Tamurt.info n’a pas dénigré les organisateurs. Nous avions fait notre travail de journalistes. Nous avions fait lien entre le sponsoring assuré par l’APC de Tizi-Wezzu et les accointances entre Mourad Ait Ahmed avec Amar Ghoul. Mourad Ait Ahmed ne s’est pas expliqué sur le flou qu’il a voulu entretenir sur sa proximité avec le défunt Hocine Ait Ahmed.

Nous estimons que cette mise au point est une confirmation de toutes les informations publiées sur tamurt.info, et qu’elles sont justes et vérifiées. Quant à la volonté des deux responsables du concours d’évoquer Ould Ali El Hadi dans cette polémique, ils doivent savoir que ni ce triste personnage, ni ses sponsors et encore moins ceux de Miss-Kabylie n’intéressent, outre mesure, notre site, au-delà du fait qu’ils sont les exécutants d’une sale besogne au profit du régime raciste. Que ces deux responsables se rassurent que Tamurt.info sera toujours là pour dénoncer toute atteinte à la Kabylie, à sa langue, à sa réputation et à son combat.

Massil Agawa