Réponse de la CNDC-Montréal au CSCRPA

0

COMMUNIQUE (Tamurt) – Le Collectif de soutien Canada aux revendications du peuple algérien (CSCRPA), dans son dernier communiqué, a invité « les membres de la communauté à être vigilants, en s’informant sur la situation qui prévaut en Algérie et au sein de la diaspora ».

L’allusion est on ne peut plus claire. Il s’agit de faire croire à la communauté algérienne établie au Canada que la CNCD-coordination de Montréal, est animée par le désir de récupération politique de la contestation populaire.

Messieurs et Mesdames de la CSCRPA, puisque vous avez osé, nous oserons nous aussi. Nous oserons de vous dire que nul ne vous conteste le droit légitime d’agir au nom de vos convictions intimes et de mener les actions qui vous semblent appropriées. Cependant, il est pour le moins malsain de prêcher les vertus de l’exclusion et de semer les germes de la division en vous autoproclamant les seuls dépositaires de la « souveraineté populaire ».

Avec un peu moins de mauvaise foi, vous auriez certainement fait l’économie d’une telle calomnie à l’égard d’une association citoyenne dont les animateurs sont d’authentiques Algériens qui portent l’Algérie à cœur. Le bon sens commence par la reconnaissance des uns par les autres pour amorcer ensemble une dynamique plurielle, riche et féconde.

Pour votre gouverne, nous vous signalons que la CNCD-coordination de Montréal est le prolongement logique de la CNCD-Algérie, essentiellement composée de représentants de la société civile, de syndicats autonomes et de partis politiques dont le RCD, le MDS, le PLD et diverses associations ainsi que des personnalités de la trempe de Ali Yahia Abdenour et autres.

Nos chers compatriotes, vous n’êtes pas sans savoir que le chemin est encore long et que la conjoncture actuelle exige l’effort des uns et des autres pour faire aboutir notre revendication fondamentale, à savoir le changement du système qui est, au demeurant, notre dénominateur commun.

En définitive, la CNCD-coordination de Montréal est convaincue que ce changement ne pourrait, en aucun cas, être l’œuvre d’un individu, d’un parti politique ou d’une association, mais de la conjugaison des efforts de tout un chacun de nous.

Enfin, nous invitons la communauté algérienne établie au Canada à faire preuve de solidarité en évitant de tomber dans le piège de la désunion et de la culture de l’exclusion sciemment entretenue par le pouvoir algérien et ses relais.

Pour le changement du système
Pour l’union de tous les patriotes algériens
CNCD-Coordination de Montréal