Le représentant du Polisario chassé du siège de l’ONU

19

USA (Tamurt) – Ahmed Boukhari, le représentant officiel  de l’organisation paramilitaire algérienne, le Polisario,  a été éconduit avant-hier du siège des Nations Unis. Les responsables de l’ONU lui ont refusé toute présence même non-officielle au niveau de leur siège. Ce sont les agents de sécurités qui l’ont mis à la porte.

Le Polisario, une organisation créée par l’Algérie de Boumediene pour déstabiliser toute l’Afrique du nord. Les séparatistes du Polisario sont devenus indésirables dans le monde entier. Ils se retrouvent seuls avec l’Algérie qui les finance contre la volonté des populations du sud Marocain. Le soutien de l’Algérie ne pèse pas lourd sur la scène internationale. L’Algérie n’est ni une puissance ni un pays démocratique pour que son soutien soit crédible au sein des nations unis.

Ce pays n’est pas plus qu’une république bananière dirigée par une caste de la mafia.  L’Algérie doit d’abord respecter les droits des peuples Kabyles, Chaouis, Mozabites et Targuis  à l’autodétermination avant de défendre une autre région d’un pays étranger. Le soutien financier de ce pays à une organisation dirigée depuis 40 ans par un seul homme a porté un grave préjudice sur le plan financier à l’Algérie.  En cette période des vaches maigres, des voix commencent à s’élever même au sein du régime pour cesser ce soutien budgétivore et surtout inutile.

Lounès  B

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici