Aucun responsable n’a réagi à la présence « d’afghans » à Bougie

2
Aucun responsable n’a réagi à la présence « d’afghans » à Bgayet
Afghans à béjaia
BOUGIE (Tamurt) – Seule la ligue des droits de l’homme a réagi à la campagne de propagande lancée par un groupe de salafistes dans la wilaya de Bougie. Les citoyens ont été invités, par cette dernière, à une réunion, qui s’est tenue en fin d’après-midi du mercredi, durant laquelle il a été décidé de contre-attaquer et récupérer les espaces publics investis, ces derniers jours, par ce groupe d’individus habillés en tenue afghane.
 
Tout en notant que le prêche, au vu et au su des services de sécurité, auquel s’adonnent ces énergumènes est un véritable danger qu’illustre l’enlisement de la situation, la ligue des droits de l’homme s’interroge sur l’absence et la passivité des services de sécurité qui s’empressent de réagir violemment  à une manifestation des citoyens, comme ce fut le cas du rassemblement de l’association de défense des consommateurs,  alors qu’ils ferment les yeux devant ce phénomène de propagande fait par des repentis venus d’ailleurs.
 
Les membres de la ligue interpellent les pouvoirs publics en tant que garants du respect du droit de culte dans les lieux appropriés, les mosquées en l’occurrence, afin d’interdire ce genre de dérapage assimilé par certains citoyens à une provocation. Les autorités doivent intervenir pour restituer les espaces publics aux citoyens.
 
Depuis une semaine, ce groupe, composé d’une dizaine d’intégristes salafistes, a sillonné les communes de la wilaya de Bougie, en commençant par Souk El Tenine, puis Aokas et Tichy, avant d’arriver au chef-lieu de wilaya où ils ont installé leur campement à proximité de la mosquée de la plaine. Dans la station balnéaire de Souk El Tenine, ils ont prêché, en vain, au niveau de la placette mitoyenne au marché couvert  avant de se diriger vers Aokas où il n y a plus de mosquée au chef-lieu. L’ancienne a été démolie. Ils ont continué leur chemin vers la localité de Tala Khaled où ils ont prêché à la mosquée. Ils passeront par Tichy avant de rejoindre Bougie-ville.
 
Les citoyens ne cessent de s’interroger sur les dessus de cette campagne. La présence d’intégristes prêchant au vu et au su de tout le monde sans qu’ils ne soient inquiétés laisse supposer que le pouvoir d’Alger aurait orchestré l’opération. Mais dans quel but ?
 
Amaynut