Retour de l’option d’importation de véhicules de moins de trois ans

2

ALGERIE (Tamurt) – Le régime d’Alger vient  de relancer l’importation des véhicules de moins de trois ans, après une interdiction qui a duré plus de dix ans. La nouvelle a fait le tour de l’Algérie en un laps de temps relativement très court.

Les kabyles aussi ont bien accueilli la nouvelle. Ils pourront enfin importer des voitures de moins de trois ans de France, comme au bon vieux temps, et mettre fin  ainsi aux chantages des concessionnaires automobiles. C’était eux qui ont exigé du pouvoir de mettre fin à l’importation des véhicules de moins de trois ans pour prendre le monopole du marché en Algérie. Ce qui s’est passé bien évidement.  Selon un spécialiste en la matière, les voitures neuves importées par les concessionnaires automobiles algériens sont de piètre qualité.

« Une voiture de moins de trois ans ou voir plus, importée de France, est plus robuste et moins chère que les véhicules vendus neufs en Algérie », nous déclara notre interlocuteur qui a salué, lui aussi, la reprise de l’importation des véhicules de moins de trois ans. Son avis est partagé presque par tout le monde. Il espère seulement que cette autorisation ne sera pas levée de nouveau, comme au début des années 2000, sous la pression de la mafia de l’importation. « Par contre, il faut toujours contrôler l’importation des anciens véhicules et respecter le cahier de charges », préconise-t-il.

Lounès B