Le réveillon de fin d’année célébré en Kabylie

2

KABYLIE (Tamurt) – La Kabylie vit différemment des autres régions arabophones et mêmes amazighophones. La meilleure des preuves, c’est la célébration du réveillon de fin d’année mais avec la bûche de Noël  comme dessert. En effet, depuis neuf heures du matin, en cette journée du dimanche 31 décembre, c’est le défilé chez les pâtissiers.  

Il faut s’inscrire la veille chez le pâtissier du coin pour espérer acheter une bûche de Noël sans faire la chaîne. Variant entre 500 et 2000 dinars l’unité ces gâteaux sont happés par les pères de famille qui prétextent le vœu des enfants alors qu’en réalité ils aiment célébrer ces fêtes chrétiennes qui leur rappellent leur jeunesse du temps de la présence des français en Kabylie. Pourquoi ces fêtes religieuses chrétiennes sont moins contraignantes que les fêtes religieuses musulmanes ?

Outre les pâtisseries qui sont prises d’assaut, il y a aussi les restaurants dont certains ont affiché complet pour la nuit du réveillon de fin d’année. Des menus copieux à des prix raisonnables sont proposés et des formules spéciales pour les couples et les familles nombreuses sont aussi proposées par certains établissements. C’est la fiesta en cette nuit de nouvel an en Kabylie.

Amaynut