Rififi à l’université de Bougie

1

BOUGIE (Tamurt) – Les étudiants de la faculté des sciences exactes de l’université de Bougie n’en démordent pas quant à leur refus catégorique de rejoindre le nouveau campus universitaire érigé à Amizour.

De même, les enseignants de ladite faculté se sont joints au mouvement de protestation, se rebiffant de rejoindre ce qu’ils qualifient de réserve d’Indiens.

Par ailleurs, le projet en question était l’œuvre de l’ex-recteur, Djoudi Merabet, d’autant plus que moult langues n’ont pas tardé à se délier pour qualifier l’initiateur du projet de vouloir s’accorder une gloriole personnelle.

Au demeurant, la rentrée universitaire 2015/2016 risque d’être analogue à l’exercice précédent, où les mouvements de grève ont atteint l’apogée.

Amnay