La RN 75 bloquée par les habitants de Merdj Ouamane

0
La RN 75 bloquée par les habitants de Merdj Ouamane
La RN 75 bloquée par les habitants de Merdj Ouamane
BOUGIE (Tamurt) – Après les villageois de Barbacha qui l’ont fait deux jours auparavant, c’est au tour, ce mercredi, des habitants du quartier Merdj Ouamane, relevant de la commune d’Amizour, de bloquer la route nationale N° 75, reliant Bougie à Sétif via Kendira, pour dénoncer l’augmentation anarchique des prix des billets de transport.
 
Ces derniers se sont révoltés contre une augmentation qui a fait passer le billet de transport des bus privés à 25 dinars pour une distance de 7 kilomètres alors que els services de la direction des transports ont limité l’augmentation du transport interurbain aux seules dessertes dont la distance est inférieure à 30 kilomètres.
 
Depuis le début de l’année, les rumeurs sur une augmentation des prix du transport suite à l’augmentation de celui du carburant, n’ont pas cessé de circuler au point où dans certains villages éloignés, l’augmentation a été appliquée par les transporteurs clandestins. Ceux exerçant légalement ont attendu les négociations entamées par leurs syndicalistes avec les services de la direction des transports pour passer à l’action.
 
Les contestations citoyennes ont commencé dès le lendemain de la mise en application de ces accords. Tazmalt, Akbou, Sidi Aïch, Aokas, Kherrata et beaucoup d’autres contrées se sont soulevées. Bien que les voyageurs aient respecté les augmentations accordées pour le transport urbain de la ville de Bougie et de ceux assurant des dessertes supérieures à la trentaine de kilomètres, ils ont refusé d’accepter celles décidées unilatéralement par ces «esclaves de l’argent ».  
 
Amaynut