Le rôle des chrétiens dans la sauvegarde de la langue kabyle

28
chrétiens kabyles

KABYLIE (Tamurt) – La communauté chrétienne kabyle joue un rôle prépondérant dans la préservation de la langue et de l’identité kabyles. Au-delà de leurs pratiques religieuses et leur foi, les chrétiens en Kabylie privilégient, dans leurs communications et même dans leur vie quotidienne, l’usage d’un kabyle littéraire et académique.

« Le bon Dieu auquel nous croyons comprend toutes les langues y compris le Kabyle », précise Ravah, un chrétien de la localité de Makouda. « Pour ceux qui pensent que les chrétiens kabyles sont francophiles ou occidentalistes, ils se trompent. Nous sommes kabyles tout court et la préservation de notre langue et identité fait aussi partie de nos obligations religieuses, mais nous nous mêlons jamais dans les affaires politiques. On sépare notre pratique religieuse et le militantisme», ajouta notre interlocuteur. Par contre, les membres de la communauté musulmane kabyle se distinguent, eux,  par leurs  efforts effrénés  d’émerger toujours la langue arabe.

Même les musulmans kabyles qui n’ont jamais fait l’école en langue arabe mais ils redoublent d’efforts pour apprendre la langue de Mohamed. Ainsi, la langue kabyle a été, de tous temps, menacée par la pratique de l’Islam en Afrique du nord. Pour la plupart des musulmans, kabyles ou non-kabyles, l’arabe est la langue de « leur Dieu ». « On n’est pas contre la langue kabyle, mais notre prophète nous a toujours incités à privilèger la langue arabe, langue du Coran », nous explique un jeune Imam de la localité de Draa El Mizan.

Ravah Amokrane pour Tamurt

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici