Routes bloquées, Apc et daïras assiégées à Bougie – Les mouvements de protestation prennent de l’ampleur

1

Les coupures répétitives de l’électricité dans la localité, ont été la cause de plusieurs mouvements de protestations par le passé. Sur le Même axe routier, au pont Scala, à l’entrée Est de Bougie, ce sont les habitants de Sidi Ali lebhar qui ont procédé au blocage de la route pour réclamer un réseau d’assainissement, l’aménagement des routes, la réparation du réseau d’alimentation en eau potable (AEP) et des commodités pour le centre de santé.

A l’Est de Bougie, c’est les habitants d’Adekkar, qui ont procédé, pour la deuxième fois en l’espace de quelques jours, à la fermeture du siège de l’Apc et de la Daïra, pour exiger un meilleur cadre de vie. Se sentant abandonnés par les pouvoirs publics, ils exigent un plan de développement pour leur localité où beaucoup d’infrastructures font défaut et le réseau de raccordement au gaz naturel, inexistant. Aussi, l’affichage de la liste de bénéficiaires des logements sociaux le mercredi passé et qui, selon les protestataires, a profité à une certaine « clientèle », est l’une des causes de cette protestation.

A Bouhemza et Tamokra, ce sont les expropriés des terrains alloués au barrage Tichy Haf qui ont mené une action de protestation pour réclamer des indemnisations.

Dans la ville de Bougie, les habitants de la cité Cnep ont protesté ce matin, pour réclamer de l’éclairage public. Leur cité, devenue déviation à cause des travaux de la nouvelle trémie connaît en ce moment une grande circulation automobile.

Par ailleurs, les travailleurs exerçants dans le transport urbain de la ville de Bougie ont observé une journée de grève aujourd’hui pour réclamer des autorités l’amélioration de leurs conditions de vie et de travail.