RPK : Pour la libération immédiate des détenus du Rif !

0
Pour la libération des détenus du Rif
Pour la libération des détenus du Rif

TAMAZGHA (Tamurt) – Réunis en conclave, les membres du rassemblement pour la Kabylie ont pondu un communiqué dans lequel ils expriment leurs vives préoccupations suite aux lourdes condamnations prononcées sur les militants du mouvement citoyen Hirak du Rif.

Les sentences prononcées par la justice marocaine constituent une agression de plus contre les droits de l’Homme et met à nu le caractère foncièrement autoritaire et répressif du régime marocain, souligne-t-on. Et de rajouter que les militants du Mouvement Hirak ont fait l’objet d’une punition judiciaire et n’ont été jugés que pour être condamnés. En cette circonstance, le RPK salue et appuie la position de l’Association Marocaine des Droits de l’Homme Marocaine (AMDH) qui a qualifié le procès des meneurs du mouvement du Rif de « simulacre de justice ».

Les atteintes flagrantes à la dignité humaine et à l’intégrité physique des accusés, les sévices corporels subis lors des interrogatoires et au cours de leur détention provisoire, doivent interpeller tous les militants des droits de l’homme, au Maroc d’abord, dans l’espace Nord Africain ensuite, et enfin dans le monde entier pour créer un mouvement de solidarité international en faveur de Zefzafi et ses amis. Le Maroc, comme tous les pays de l’Afrique de Nord, doivent se soumettre aux obligations internationales en matière des droits de l’Homme et respecter les droits politiques de leurs citoyens. Les Etats de cette région auront plus à gagner en s’ouvrant aux demandes légitimes de leurs peuples qu’en se faisant une concurrence à qui fera pire dans les pratiques autoritaires.

Le RPK, tout en réaffirmant son soutien à la lutte pacifique et démocratique du peuple Rifain, exprime toute sa solidarité aux militants condamnés arbitrairement, ainsi qu’à leurs familles. Le RPK le fait, par respect à ses valeurs politiques et éthiques, mais aussi par l’attachement à l’idée que se font ses militants de la solidarité qu’il faut construire entre les différents peuples et communautés de Tamazgha.

Amaynut