Rush des vacanciers célibataires arabophones en Kabylie

66

BOUGIE (Tamurt) – Des centaines de jeunes célibataires des régions arabophones d’Algérie arrivent chaque semaine par bus dans la région du littoral Est de Bougie.

Ceci crée un malaise qui ne dit pas son nom d’autant plus que la région est habituée à ne recevoir, généralement, que des familles qui, même si  leur comportement n’est pas toujours calme, sont respectueuses des coutumes et us des autochtones.

En décidant de régler son problème avec le MAK, le premier ministre algérien, Abdelmalek Sellal, a concocté un stratagème qui aurait pu mettre sens dessus-dessous toute la Kabylie maritime.

Il n’a pas trouvé mieux que d’envoyer des célibataires aux frais de la princesse en vacances en Kabylie. Ceci s’est soldé par des rixes entre les autochtones et les aoûtiens de Sellal.

Au début du mois d’août, Des comportements irrespectueux,  dont se seraient rendus coupables, des vacanciers de Béchar en vacances « sellaliennes »  dans la région de Bougie seraient dernière une grande bagarre, qui a éclaté au niveau de la station balnéaire de Souk El Tenine. Des blessés ont été enregistrés du côté des « sellalistes ».

Plus de 600 jeunes de Bechar ont été évacués le jour même pour éviter des émeutes par les services du ministère de la jeunesse et des sports.

À Aith K’sila, ce sont les jeunes de la ville qui s’en sont pris aux videurs d’un établissement hôtelier pour venger l’un des leurs, tabassé par ces derniers. Plusieurs blessés ont été également dénombrés. Des rixes nocturnes entre les pseudo-touristes et les autochtones ont lieu quotidiennement dans les villes côtières de la wilaya de Bougie.

À Aokas comme à Melbou ou Tichy, les bagarres ont lieu chaque nuit.

Amaynut