Russie : Vladimir Poutine a réduit l’opposition à coups d’arrestations et de poursuites, en un an

0

Près de 20 000 personnes ont répondu à l’appel de l’opposition informelle et se sont retrouvées, lundi 6 mai, sur la place Bolotnaïa, au centre de Moscou, pour réclamer la démission de Vladimir Poutine et la libération des prisonniers politiques

Malgré l’importante mobilisation, l’opposition n’a pas su entretenir l’élan contestataire de l’hiver 2011-2012, quand 100 000 personnes étaient descendues dans la rue pour protester contre les fraudes aux législatives

Un an après le retour de Vladimir Poutine au Kremlin pour un troisième mandat présidentiel, la colère des électeurs a cédé la place à une forme de résignation. Aux manettes du pays depuis treize ans, comme président (2000-2008) puis en tant que premier ministre (2008-2012) et de nouveau comme président, M. Poutine a réussi à neutraliser ses détracteurs à coups d’arrestations.

AFP / Tamurt.