Il est S-G du HCA : El Hachemi Assad insulte les lycéens et étudiants kabyles

6
Si El Hachemi Assad

ALGÉRIE (Tamurt) – Comme il fallait s’y attendre, le pouvoir algérien a actionné tous les kabyles de service afin de contrer l’élan de mobilisation en faveur de Tamazight, enregistré ces dernières semaines. L’une de ses nouvelles recrues dans ce genre de sales besognes (après que ce rôle a été bien assumé par le tristement célèbre El Hadi Ould Ali), n’est autre que El Hachemi Assad, secrétaire général du Haut Commissariat à l’Amazighité, une institution, rattachée à la présidence de la République, faut-il le rappeler et qui n’est, en réalité, qu’un ramassis d’opportunistes notoirement connus.

C’est El Hachemi Assad qui a été chargé par le pouvoir de jouer au pompier ces derniers jours. En effet, tous les médias du pouvoir algérien y compris les journaux autoproclamés indépendants ont ouvert, grandes, leurs colonnes à El Hachemi Assad pour contrer ce qui se passe dans les trois wilayas de Kabylie. Ce dernier, au lieu de se situer naturellement du côté des lycéens et étudiants kabyles, puisque lui-même est kabyle (ou du moins il l’était), a cru bon de se placer dans le camp adverse. A prendre au sérieux les propos de cet ancien agent de bureau de la direction de la Jeunesse et des Sports de la wilaya de Tizi Ouzou, si on n’est pas d’accord avec le pouvoir, qui le soudoie et pour lequel il rampe en contre partie, on est donc manipulé.

Etaient donc manipulés Ould Hamouda, Benai et Khelifati, dans les années quarante, puis Bessaoud, Ferhat Imazighen Imoula, Matoub un peu plus tard. Etaient aussi manipulés tous les militants de la cause berbère arrêtés, torturés ou assassinés jusqu’au printemps noir de 2001, selon Assad, qu’on n’a jamais vu dans aucune manifestation, action ou réunion du Mouvement culturel Berbère (MCB). Tous ces sacrifices pour que le HCA soit créé et que Assad soit à sa tête afin d’insulter les héritiers de tous les héros de l’amazighité, sus-cités… De grâce, Monsieur Assad, mange et tais-toi !

Tahar Khellaf pour Tamurt

6 COMMENTAIRES

  1. C’est un illettré, un ignare de la pire espèce, tout comme son jumeau opportuniste Ould Ali Lhadi.
    Il occupe un poste dont le statut n’a jamais été défini.

  2. L’Algérie présente une unité ethnique et culturelle indiscutable. Les 40 millions d’Algériennes et d’Algériens sont amazighs de sang et de culture, qu’ils soient amazighophones ou arabophones. Contrairement aux idées reçues, il n’y a pas d’axe de segmentation entre « Arabes » et « Kabyles », concept longtemps véhiculé par les orientalistes coloniaux et les nationalistes arabes. Les Kabyles, les Touaregs, les Chaouias, les Mozabites, les Chenouas, les amazighophones de Tlemcen, de Chréa, de Tissemsilt, de Sougueur etc., ne sont que des spécificités linguistiques d’une même langue amazigh, éclatée par suite de l’avancement de l’arabe dialectal dans les plaines et les cités construites après la colonisation française. D’ailleurs, les algériens arabophones sont, dans leur grande majorité, bilingues arabe-¬amazigh.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici

5 − un =