Sadi exhorte les kabyles à rester soudés autour de leurs valeurs ancestrales

43

ALGER (Tamurt) « Les trois principaux piliers sur lesquels repose le régime algérien ; la terreur, la corruption, et la censure, sont en train de s’effriter », c’est ce qu’à affirmer le Docteur Sadi, lors d’une conférence animée en début de soirée d’hier samedi, à Iguersafen, dans la région de Bouzguène.

La cause qui a mené vers l’effondrement du système dictatorial algérien est, selon Saïd Sadi, l’absence de l’argent dans les caisses de l’état, secouées par la baisse brutale des cours du pétrole sur le marché international. Une raison principale qui a amène les clans constitués autour de la rente pétrolière à s’affronter ces dernièrement en public.

L’autre raison qui contribue à cet effondrement est l’impossibilité pour la dictature algérienne de censurer l’opposition à l’air d’internet et des réseaux sociaux. Enfin, l’ex-président du RCD croit que la terreur qui existait durant les années noires du parti unique a disparue de l’esprit des algériens de nos jours. Said Sadi prévient que la seule chose qui pourra maintenir la stabilité durant l’effondrement du système algérien est l’organisation sociale millénaire qui a maintenue en vie le peuple kabyle depuis des siècles, face à différents envahisseurs.

Ainsi, Sadi exhorte les kabyles à rester soudé autour de leurs valeurs ancestrales, seules à même de préserver la Kabylie du choc de l’effondrement du système algérien.

Aylane A