Said Sadi n’a pas rencontré Ouyahia

3
Said Sadi
Said Sadi

ALGERIE (TAMURT) – A la veille des élections présidentielles d’avril 2019, les manipulations se multiplient et vont parfois jusqu’à faire circuler de fausses informations dont l’objectif n’est souvent connu que par les initiateurs. Cette fois-ci, c’est Said Sadi, ancien président du Rassemblement pour la Culture et la Démocratie (RCD) qui vient de subir ce genre d’intox.

En effet, depuis quelques jours, une rumeur persistante a circulé dans toute la Kabylie faisant état d’une « importante » rencontre qui aurait réuni Said Sadi et Ahmed Ouyahia, Premier ministre et secrétaire général inamovible du Rassemblement National Démocratique (RND). Des sources proches du RCD ont révélé, hier, que c’est un député de la wilaya de Bgayet qui serait derrière cette fausse information annonçant qu’il y a eu une rencontre importante entre les deux hommes politiques, tous les deux issus de la wilaya de Tizi Ouzou, pour rappel, mais chacun ayant choisi son camp depuis leurs premiers pas en politique.

Devant l’ampleur prise par la rumeur en question, Said Sadi a jugé important de sortir de son silence et de la démentir formellement, tout simplement. Car, une telle information dans le contexte particulier actuel de guerre féroce entre les clans qui dirigent dans l’ombre l’Algérie depuis l’indépendance, pourrait avoir des répercussions certaines. Dans une sortie médiatique, Said Sadi a affirmé ne pas avoir rencontré Ahmed Ouyahia. De son côté Ahmed Ouyahia n’a pas réagi à cette information, lui qui a beaucoup d’autres chats à fouetter. Surtout en ce moment.

Tarik Haddouche

3 COMMENTAIRES

  1. Tous deux sont dans  » l’orbite du DRS « . Rencontre ou pas, là n’est pas l’essentiel. Le fait principal est que ces deux hommes servent le Régime militaro-mafieux, et sont liés à la Police politique secrète de la Junte militaro-mafieuse au pouvoir (1962-2018)…..

  2. Et alors, il l’aurait rencontré en quoi cela interesse la kabylie ou les kabyles..! Ce genre d’articles n’a aucun sens.

  3. Le triptyque maléfique les unit, au delà des cases politiciennes la culture politique les a uni par le passé. Les deux ont servi bouteflika, les deux partagent sa vision d’une Algérie arabe qui concède thamazight.
    Pour consolider l’arabisation ils inventèrent le triptyque- arabité islamité amazighité, -. En réalité c’est deux jambes, bien ancrées plus un baton pour un plus de sécurité. Les deux axes cotés au certaines sont l’arabité que le constitutionette repand l’arabité et ses valeurs, l’islamité est juste le ciment de la supérposition de ce devoir-etre arabe- disent ils imposé par l’islam ( qui sait pourquoi la turquie et l’iran qui partagent des milliers de kms de frontiéres avec les pays arabes ne se soient pas imposé d’Etat arabe). Quant à Thamazight c’est juste une saveur à cette soupe qui caractèrise le plat. En effet meme le « responsable de la  » tres haut HCA le dit comme si c’était une victoire, à savoir que les arabes pouront transcrir thamazight en caractéres arabes- qui reste facultative, alors qu’en Kabylie l’arabe est obligatoire.
    Donc que Saadi recoive ou parle au telephone avec l’autre ouyahia qui a imposé la gèneralisation de la langue arabe, ne change rien à la responsabilité politique historique partagée. Ce constat Said ne l’a pas fait, encore moins faire le mea culpa.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici