Saïd Sadi quitte définitivement la politique

40

KABYLIE (Tamurt) – Le docteur Sadi a annoncé lors du cinquième congrès du RCD, tenu aujourd’hui à Alger, qu’il quittera définitivement les structures organiques de son parti. Il a affirmé également qu’il quittera la politique.  En 2012 il avait surpris tout le monde en annonçant son retrait de la présidence du RCD, après avoir passé plus de 22 ans à sa tête. 

Saïd Sadi, figure emblématique du combat identitaire en Kabylie, reste l’un des chefs politiques kabyles les plus actifs et les plus connus de sa génération. Adulé par certains et sévèrement critiqués par d’autres, Saïd Sadi n’a pas vraiment donné des explications convaincantes à ses militants concernant son départ du RCD.  Dans les rangs de son parti c’est la déception la plus totale.

Les militants savent que Saïd Sadi est irremplaçable au sein de leur parti. Surtout que ce parti a enregistré un recul net lors des dernières élections, législatives et municipales, auxquelles il a pris part. L’enfant d’Aghriv, qui a fait ses premiers pas dans la politique au milieu des années 1970 au sein du FFS, préfère quitter la scène politique algérienne ou le régime stalinien d’Alger ne tolère aucune voix discordante. Au fait, il ne reste plus de politique en Algérie et le départ de Saïd Sadi est inévitable.

Ravah Amokrane