Pour les sales besognes, Bouteflika choisit les kabyles

12
Bouteflika et Ouyahia

ALGÉRIE (Tamurt) – Alors que pour la présidence de la république aucun Kabyle ne pourra y accéder en Algérie, quel que soit son degré de servitude, mais pour les sales besognes ce sont des  kabyles de service qui sont toujours choisis.

Sachant bien que les kabyles sont les seuls à se soulever contre la dictature et l’islamisme, les seuls qui réclament la démocratie? aussi, Bouteflika choisit toujours un kabyle de service bien sur, pour les sales besognes. Une manière pour lui de ternir tous les kabyles à travers une poignée de traîtres. C’est ainsi que le premier ministre d’Iboudraren, Ahmed Ouyahia, a été choisi pour remplacer Teboune. Pour le blanchiment d’argent et le détournement des milliards de dinars, c’est un kabyle d’Azzefoun, Heddad, qui est à la tête de la mafia financière. Pour le faux syndicalisme, c’est un kabyle de Michelet qui est chargé de cette mission, Sidi Saïd en l’occurrence.

Au ministère de la jeunesse et des sport c’est à El Hadi de Michelet toujours de s’en occuper de ce secteur. La communication et l’information, un secteur névralgique, c’est à un Kabyle de Zekri, Djamel Kaouanae, de mener la propagande et la gestion de la presse. Sans parler d’autres postes de responsabilité occupés par les kabyles au sein du système algérien. Les kabyles qui représentent vraiment la Kabylie ne sont admis à aucun poste.

Ravah Amokrane