Salon du livre d’Alger : la littérature amazighe en débat aujourd’hui

0

KABYLIE (Tamurt) – C’est aujourd’hui, mercredi 7 novembre, qu’aura lieu la journée d’étude sur la littérature amazighe en marge du salon international du livre d’Alger qui se tient à la Safex depuis le 29 octobre dernier jusqu’au 10 novembre prochain. De nombreux écrivains amazighophones et des universitaires prendront part à cette rencontre importante.

La rencontre en question, qui aura lieu avec la présence d’un public diversifié, se tiendra dans la grande salle de conférence « Dar El Djazair », située à quelques mètres du Pavillon central (à l’entrée nord, du côté de la station du tramway) où se tient une partie du salon international du livre d’Alger. C’est l’universitaire, chercheur et écrivain Boudjemâa Aziri, qui exposera en premier la problématique de cette journée d’étude, a-t-on appris auprès des organisateurs.

Après quoi, de nombreuses conférences seront animées à l’instar de celle de l’écrivain Mohamed Salah Ounissi sur « la littérature amazighe dans les Aurès des années 90 à nos jours ». Pour sa part, l’universitaire Tahar Abbou parlera de la littérature amazighe dans la région du Gourara alors que Abdellah Seddiki évoquera la même littérature dans la région de Tamanrasset.

Bachir Adjroud analysera la traduction dans la littérature amazighe tandis que Brahim Tazaghart décortiquera le thème des genres littéraires dans la littérature amazighe, apprend-on, en outre. La séance de l’après midi qui sera présidée par Said Chemakh sera animée par plusieurs chercheurs et abordera sous divers ongles le même thème, celui de la littérature amazighe. Elle verra la participation des chercheurs et universitaires : Aldjia Mezouari, Zina Hamoumi, Nawel Maouchi, Tilleli Bellal, Mohand Ouramdane Larab et Djamel Laceb.

Tarik Haddouche