Salon national de l’artisanat de Tizi-Ouzou – Ouverture officielle

1

Les ordres d’Alger sont formels : primauté du festival sur le salon de l’artisanat. Hormis cette frustration causée par « la primauté » du faux sur l’authentique, ce qui d’ailleurs fait partie des habitudes naturelles d’Alger, la manifestation organisée par l’association Amusnaw en collaboration avec l’assemblée populaire de wilaya de Tizi-Ouzou (APW) a connu pour sa première journée un grand succès.

En effet, tous les stands que pouvait contenir la grande salle Saïd Tazrout ont été occupés par les exposants venus de plus de 23 wilayas du pays. Parmi ces wilayas participantes à ce grand rendez-vous kabyle, nous pouvons citer entre autres Tamenarrasset, Biskra, Relizane, Sétif, Adrar, Béchar, Blida, El-Oued, Ouargla, Ghardaïa, Khenchla, Illizi, Batna, Bordj-Bou-Arrarridj, Oum-El-Bouaghi. L’objet artisanal exposé ? Il y en a pour tous les goûts et pour toutes les bourses. En effet, ce qui est proposé à l’appréciation de l’oeil « curieux » va du sabre et khalkhal (bracelet) targuis jusqu’à la double hotte en osier kabyle transportable sur le dos d’un âne ou de mulet, en passant par le burnous chaoui et la robe biskrie. Chaque wilaya a mis en avant sa spécificité à travers ce grand rendez-vous artisanal. Le seul point faible des lieux de la manifestation est l’absence d’une climatisation.

Normal, puisque la salle Saïd Tazrout a été conçue pour abriter des activités sportives. L’air chaud a commencé à souffler dès les premières heures de la journée. Même la fumée engendrée par les feux qui ravagent toute la partie du sud-ouest de Tadmaït s’est mélangée à l’air déjà chaud pour rendre la chaleur suffocante et donner à l’atmosphère un aspect hideux. Hormis cela, aucune anicroche n’est à relever. D’ailleurs, le verdict a été rendu par le public qui a marqué cette manifestation par sa présence massive.

De Tizi-Ouzou, par Saïd Tissegouine