Sauvons le littoral Est de Bougie!

4
Littoral Aokas, Lota, Souk el tenine
Littoral Aokas, Lota, Souk el tenine

LOTA (Tamurt) – Dans le prolongement du mouvement citoyen des habitants d’Aokas, Lota et Souk El Tenine, une pétition a été mise en ligne pour récolter les signatures des défenseurs du littoral et de la bande boisée de la région.

Littoral Lota
Littoral Lota

On rappelle que les habitants des communes d’Aokas et Souk El Tenine et du village Lota ont engagé un véritable combat contre des pseudo-investisseurs qui ont décidé de s’accaparer le foncier de la région avec la bénédiction des autorités locales et du wali de l’époque.

Les citoyens de ces communes ne s’opposent pas aux projets de développement touristique, ils pourraient être source d’emplois pour la population locale mais ils doivent être garants de l’environnement et de l’écosystème existant, sans destruction de la bande boisée par l’abattage des arbres et sans bétonnage.

La population exige l’arrêt immédiat des constructions côté plages, elle se pose aussi la question de pourquoi ces constructions ne se feraient pas de l’autre côté de la RN9.

D’autres personnes s’interrogent aussi sur le sérieux de ces investisseurs, deux d’entre eux sont des ex agents de sécurité qui ont monté leur sociétés en France, tandis qu’un autre est un vendeur d’électroménager dans la commune de Souk El Tenine, ils auraient préféré que cela soit des professionnels du tourisme.

Ils rappellent aussi la loi 02-02 de l’Etat Algérien du 5 février 2002 relative à la protection et à la valorisation du littoral qui stipule qu’il est interdit de porter atteinte à l’état naturel du littoral qui doit être protégé, utilisé et mis en valeur en fonction de sa vocation. L’occupation et l’utilisation des sols littoraux doivent préserver les espaces terrestres et marins nécessaires au maintien des équilibres naturels et surtout que la distance minimale à toute construction est de trois cents (300) mètres de la mer.

Des militants de la cause kabyle affirment le fait que cette situation résulte du fait que les décisions politiques sont entre les mains de personnes étrangères à la région, une mafia politique qui ne se préoccupe aucunement de l’environnement, de l’écologie et de la volonté de la population, ils appellent à reprendre le destin de la Kabylie en main.

Le lien de la pétition est sur change.org 

Amazigh K.