Se dénuder, une autre manière de protester en Algérie

2

ALGÉRIE (Tamurt) – Ayant probablement commis une infraction, un conducteur de véhicule a vu son permis de conduire retiré par le policier qui assurait le contrôle routier dans l’algérois. N’ayant pas admis cet acte qu’il aurait perçu comme un dépassement,  ce conducteur s’est déshabillé devant le policier et toute la population présente au niveau de cette autoroute avant de monter, tout nu, sur le toit de son véhicule.

En agissant de la sorte, il voulait faire part de sa désapprobation du comportement du policer qui aurait abusé de son autorité. Il y a une semaine de cela, une femme avait agi de la même façon devant des policiers qui l’auraient interpellée en plein centre ville dans l’Est algérien. Elle commencera par gifler le policier qui la menaçait avant de se déshabiller après que celui-ci et son coéquipier l’aient bousculée. Elle ira en petite tenue directement à la mairie de la localité pour porter plainte auprès de l’édile communal. Mais il semblerait que cela n’aurait pas abouti.

Mais c’est quoi ce nouveau phénomène de protestation qui commence à se propager à travers l’Algérie ? Même si se déshabiller vaut mieux que se suicider par immolation, un phénomène qui a perduré avant de se raréfier, mais il est anormal que les citoyens réagissent à chaque fois contre l’autorité sauf si réellement il y a des abus et des dépassements.

Amaynut