Selon le ministre de la Jeunesse et des Sports : Le nouveau stade de Tizi Ouzou livré dans 3 mois

0
Stade de Tizi Ouzou
Stade de Tizi Ouzou

TIZI OUZOU (Tamurt) – S’agira-t-il, cette fois-ci, de la bonne ? Rien n’est moins sûr quand on sait que de tels ultimatums avaient été avancés durant ces dernières années plus d’une vingtaine de fois. Malgré le ton d’assurance et de fermeté, employé par Mohamed Hattab, le ministre de la Jeunesse et des Sports, le doute planera encore pendant ces trois mois d’attente. En effet, le ministre de la Jeunesse et des Sports vient d’affirmer, à Alger, que le nouveau complexe sportif de Tizi Ouzou sera ouvert officiellement en décembre 2018.

Tout comme ses prédécesseurs, Mohamed Hattab a déploré le très long retard accusé dans la réalisation de ce projet de 50 000 places à cause notamment du bricolage flagrant dont ont fait preuve certaines entreprises chargées de sa réalisation. Le ministre de la Jeunesse et des Sports a expliqué que l’achèvement des travaux du complexe sportif de Tizi Ouzou ne saurait attendre plus que ça car le retard accusé dans sa réalisation dépasse tout entendement.

Un retard qui, pour rappel, n’a jamais fait objet de sanctions. Le ministre de la Jeunesse et des Sports reconnait qu’il y a eu un retard exagéré mais, en même temps, il n’a pris aucune mesure de sanction ni à l’endroit d’un quelconque responsable de son secteur chargé de ce projet ni à l’endroit de l’une des entreprises qui sont derrière ce retard de plusieurs années. Un ministre qui ne fait que déplorer comme s’il ne détenait aucun pouvoir est-il vraiment un membre du gouvernement ?

Au fait, un ministre en Algérie est-il doté de véritables pouvoirs de décision ? On s’en doute fort car tout est centralisé dans le pays. C’est d’ailleurs la raisons pour laquelle, la majorité des ministres passent leurs journées à répéter, sans se lasser, la fameuse phrase : « suite aux directives de monsieur le Président de la République… ». C’est le cas pour Hattab et pour tous les autres ministres.

Tarik Haddouche