Selon un manuel scolaire, l’Algérie ne compte que 20 % d’un « mélange » d’amazighs

27
Arabes à 80 %

ALGERIE (Tamurt) – les kabyles, les chaouis, les mozabites, les touaregs, les chenouis et els chleuhs, tous réunis, ne représentent que 20 % de la population est-il rappelé dans un nouveau manuel scolaire de l’école algérienne.

Le fait que l’état fantomatique de Palestine n’apparaisse pas et que c’est plutôt celui d’Israël qui est porté dans le nouveau livre de géographie de première année moyenne, les arabo-baathistes ont dénoncé cela et la ministre de l’éducation a ordonné le retrait de ce manuel. Pourtant elle ne l’a pas fait pour l’autre manuel qui considère que la population algérienne est constituée de 80 % d’arabes et de 20 % …..d’un « mélange » d’amazighs.

Le pouvoir saisit toute occasion pour casser de l’amazigh et confirmer, encore une fois, que l’Algérie est habitée par plusieurs peuples et dont celui s’exprimant en arabe se sent plus proche de l’orient plutôt que des amazighs nord-africains. Sinon comment expliquer cette levée de boucliers pour « sauver » la sacro-sainteté de la Palestine et ne pas lever le petit doigt pour rappeler aux décideurs que l’Algérie est censée être habitée par des amazighs et non pas majoritairement des arabes et une minorité constituée d’un  « mélange » d’amazighs.

Il faut reconnaître que le peuple arabophone d’Algérie est endoctriné par la religion musulmane et l’idéologie baathiste au point où il favorise, au détriment de son développement, l’enseignement du faux dans l’école juste pour faire plaisir au monde arabe. L’indépendance des territoires amazighs n’est plus un simple vœu mais une nécessité car l’arabo-baathisme est entrain de tuer tout espoir de développement.

Amaynut