Il sera co-produit par Alexandre Arcady : Un grand film sur Matoub Lounès en perspective

0
Lounès-Matoub
Lounès-Matoub

CULTURE (Tamurt) – Enfin. Il a fallu vingt ans après son assassinat pour qu’enfin on évoque de manière sérieuse la réalisation d’un grand film sur le plus immense chanteur kabyle de tous les temps et symbole de l’ensemble des kabyles et berbères du monde entier, Matoub Lounès. Il s’agit d’un long métrage qui est un actuellement en phase finale de son montage financier.

Le projet est énorme et il sera réalisée avec le respect total de toutes les normes cinématographiques universelles. C’est pourquoi, il nécessitera de ce fait un budget de pas moins de 6 millions d’Euros, apprend-on. Plusieurs pays y participeront car il sera question d’un film et d’une co-production internationale. On évoque la participation de la France, l’Algérie, le Canada, le Maroc, la Belgique ainsi que l’Allemagne. Le film sera également co-réalisé par le réalisateur français Alexandre Arcady et le réalisateur algérien Bachir Derrais qui vient de terminer un long métrage sur Larbi Ben Mhidi.

Mais, il faudrait toutefois ne pas se faire trop d’illusions concernant ce film car l’un de ses deux réalisateurs, à savoir Bachir Derrais vient de révéler à la presse que son long métrage sur le Rebelle n’évoquera point le côté militant flamboyant du Rebelle. Il s’agira, selon le réalisateur, d’un film qui accordera plus d’intérêt et d’importance uniquement au côté « homme et artiste » qu’était Matoub Lounès. Il est évident qu’un film sur Matoub Lounès où on ne parlera pas de son long combat avec toutes les étapes cardinales ayant jalonné sa vie, comme par exemple le fait qu’il ait été criblé de balle par des gendarmes en 1988, puis enlevé par un groupe armé en 1994 avant d’être assassiné en 1998, sera loin d’être fidèle à la vraie image de Matoub.

Mais, pour l’instant, on se contentera de dire que ça sera mieux que rien. En attendant, bien sûr, des réalisateurs plus audacieux et talentueux pour d’autres films qui raconteraient Matoub Lounès dans toute sa diversité et toute sa complexité avec un maximum d’honnêteté.

Tahar Khellaf

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici