Elle sera érigée le 20 avril 2018 : Une statue de Massinissa de 3 mètres

30
massinissa
massinissa

ALGÉRIE (Tamurt) – Le maire d’Alger, Abdelhakim Bettache a choisi la journée symbolique et historique du 20 avril prochain, à l’occasion du trente-huitième anniversaire du printemps berbère d’avril 1980, pour installer officiellement la statue du Roi Massinissa dans la capitale algérienne. Le maire a opté pour cette date symbolique après maints reports pour des raisons qui restent un mystère.

Le même élu a avancé plusieurs fois des dates pour l’installation de ladite statue du grand Roi berbère mais à chaque fois la date est reportée sans aucune explication valable. Cette fois-ci, le maire d’Alger, qui est un kabyle de la ville de Tizi Ouzou, semble être sûr que ce rendez-vous sera respecté. Mais compte tenu des promesses précédentes, il ne faudrait pas s’emballer d’emblée. Il faudrait patienter et attendre pour voir si un tel projet est réalisable au moment où des oppositions s’expriment de plus en plus en Algérie concernant la langue amazighe et sa réhabilitation. Mais devant la percée des indépendantistes kabyles, le pouvoir algérien essaye de multiplier des initiatives à même de faire croire à l’opinion nationale et surtout internationale que le peuple kabyle n’est pas privé de sa langue et culture.

Il y a lieu de souligner, en outre, que la statue de Massinissa mesure trois mètres et elle sera érigée au niveau du grand jardin situé à Tafoura (ancienne gare routière), à l’entrée principale de la capitale en y accédant par  l’Est. La statue sera érigée entre deux tableaux de peinture géants représentant des batailles dirigées par le Roi Massinissa.

Tarik Haddouche