Session de printemps de l’APW de Tizi-Ouzou – Vote et approbation du budget supplémentaire

0

Toutefois, les surprises sont attendues pour aujourd’hui, c’est-à-dire à l’occasion de la deuxième journée des travaux. En effet, Mme Leïla Hadj Arab, élue du RCD, compte bien soulever des lièvres dans le secteur du tourisme et de l’artisanat où, selon ses enquêtes, tout n’est pas rose, voire catastrophique. Quant à Mme Fatiha Ammad, élue du FFS, elle compte dévoiler l’affaire de la polyclinique de Ouaguenoun où le directeur et le président du syndicat local ont recruté une femme de ménage pour lui confier la mission de gérer un budget de 1.000.000, 00 DA et faire la cuisine aux médecins et autre personnel de garde de cet établissement hospitalier.

En se confiant au Jeune Indépendant, les deux dames ont clairement laissé entendre qu’elles dévoileront « les quatre vérités ». Toujours est-il cependant que c’est l’affaire de la polyclinique de Ouaguenoun qui risque de mettre à mal la composante humaine de l’hémicycle Rabah Aïssat. En effet, il faut avouer que les cas où l’on confie des missions qui relèvent des compétences d’un spécialiste de la gestion financière (gestion du budget) et d’un cuistot (cuisine) à une simple femme de ménage qui, fort probablement n’a jamais eu la chance d’aller à l’école, sont rares.

De Tizi-Ouzou, Saïd Tissegouine