Si c’était les Kabyles qui manifestaient, l’Etat algérien aurait sorti les armes

0

KABYLIE (TAMURT) – En 2001, les Kabyles avaient seulement demandé au pouvoir de retenir ses gendarmes qui avaient tué un jeune lycéen à At Doula. En guise de réponse, le pouvoir a donné l’ordre aux gendarmes de tirer sur les civils avec des balles de guerre pour les tuer.

plus de 130 jeunes kabyles y laisserent leurs vies. Aujourd’hui, en 2019, l’ampleur des manifestions, si elles ne sont pas l’oeuvre du pouvoir, sont plus périlleuse pour le régime mais aucune cartouche n’a été tirée. Le régime ne tue pas appartement les Algériens. Ses gendarmes ne tirent que sur les manifestants kabyles.

Certains militants kabyles précisent que si c’était la Kabylie qui se révoltait, le régime aurait déja sorti ses armes. Le racisme des clans du régime contre les Kabyles n’est plus à démontrer. Il n’a dans son point de mire que les Kabyles. Mais les temps ont changé. Les jeunes kabyles n’accepteront jamais ce qu’ils ont vécu en 2001. La leçon était douleureuse.

Nadir S.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici