Slimane Azem chantait toujours avec les jeunes débutants

0
Slimane et Hamidouche
Slimane et Hamidouche

KABYLIE (TAMURT) – Le premier kabyle à chanter en France à la fameuse Olympia de Paris c’était Slimane Azem en 1982. C’était le concert d’Adieu pour ce célèbre chanteur Kabyle, interdit de séjour en Kabylie par Boumediène. Il était un peu malade, mais l’événement était historique. Égale à lui même, simple et modeste, Slimane Azem avait fait appel à un jeune chanteur kabyle pour l’accompagner. Un jeune qui émergeait en Kabylie avec un style propre à lui. C’était Hamidouche.

Slimane voulait aider les jeunes chanteurs kabyle. Il n’était pas égoïste. l’invitation que Slimane Azem adressa au jeune talenteux Hamidouche avait aidé ce dernier à aller de succès en succès jusqu’à son decès précoce, en 2002.  Un geste que les Kabyle ont beaucoup salué. Par la suite. A son tour, Hamidouche aussi invitait souvent les jeunes chanteurs débutants lors de ses soirées musicales. Dommage, aujour’dhui, cette solidarité entre les artistes kabyles a disparu. Aucun jeune chanteur n’a été invité au dernier gala du trio Idir, Aït Menguelet et Allaoua. Takfarinas aussi n’a jamais invité de jeune chanteur kabyle pour l’accompagner lors des ses galas un peu par tout dans le monde.

Pourtant des jeunes talent souffrent de l’anonymat. Accorder une dizaine de minutes à un chanteur débutant lors des galas  » des grands chanteurs kabyles », ne dérange personne. Les stars de la chanson Raï, en Europe ou en Algérie, sont toujours accompagnés par une dizaines de jeunes débutants.

Ravah Amokrane