Smaïl Mira « Ferhat Meheni et plus dangereux que mon frère Mezreg »

42

KABYLIE (Tamurt) – Décidément, pour plaire au régime raciste d’Alger les opportunistes ont trouvé une astuce qui leur parait efficace.  Elle consiste à insulter le président du Gouvernement provisoire kabyle, Ferhat Mehenni.

Smaïl Mira est revenu encore une fois pour s’attaquer au leader politique le plus crédible du moment. « Ferhat Mehenni est une personne plus dangereuse que mon frère Madani Mezreg », aurait-il déclaré à une chaîne de télévision privée algérienne.  Pour Smail Mira un chef terroriste qui a avoué devant les journalistes qu’il avait tué des centaines algériens est moins dangereux que  Ferhat, l’homme que Kateb Yacine surnommait « le maquisard de la chanson ».

La meilleure réponse à Smail Mira émane d’une simple militante du MAK, Karima, une jeune lycéenne de Tizi-Ouzou. «  Je crains juste que ce monsieur  dise quelques choses de bien sur notre leader, car une personne glorifiée par Mira doit se suicider. Lorsqu’on est insulté par des gens comme ce Mira, c’est qu’on est crédible », nous dira la jeune Lycéenne. Ce S. Mira n’est pas à sa première sortie. Le pouvoir algérien instruit ses derniers temps les Kabyles pour insulter Ferhat, histoire de faire croire que même les kabyles ne sont pas avec lui. Mais que représente ce Mira ou cet Ouyahia en Kabylie devant Ferhat ? La réponse tout le monde la connait.

Lounè B