Somalie: les shebab attaquent l’ONU à Mogadiscio

0

Les insurgés islamistes somaliens ont pénétré mercredi dans la principale enceinte de l’ONU à Mogadiscio. L’attaque a pris fin environ deux heures plus tard.

Le bâtiment est la cible d’une «attaque complexe» depuis la mi-journée, avait annoncé auparavant une source onusienne à l’AFP. L’opération a été revendiquée par les insurgés islamistes shebab. Des tirs sporadiques et des détonations étaient entendues mercredi un peu plus d’une heure après le début de l’attaque, selon un journaliste de l’AFP. Les routes d’accès au complexe étaient bouclées par les forces somaliennes.

«Vers 11h40, une voiture piégée a explosé devant la porte d’entrée» du complexe, «ensuite un kamikaze» a déclenché sa ceinture d’explosif, a déclaré à l’AFP une source onusienne à Nairobi. Des assaillants, probablement munis de ceintures d’explosifs, ont réussi à pénétrer dans le complexe et s’y trouvent toujours, a poursuivi cette source sans pouvoir préciser leur nombre. «Tout le personnel» onusien sur place «a été mis aux abris» a précisé cette même source. Aucun bilan de cette attaque n’était disponible dans l’immédiat.

L’attaque serait menée par «la Brigade du Martyr»

Les insurgés islamistes shebab ont revendiqué l’attaque menée selon eux par «la Brigade du Martyr». «Nos commandos ont attaqué le complexe de l’ONU (…) nous avons déclenché une explosion et sommes entrés dans le complexe, où nous affrontons actuellement les forces infidèles», avait déclaré par téléphone un haut responsable shebab à l’AFP, ayant requis l’anonymat.

La Mission de l’ONU en Somalie (Unsom) avait confirmé sur Twitter que l’enceinte regroupant l’ensemble des agences onusiennes dans la capitale somalienne faisait l’objet d’une «attaque complexe». La force de la Mission de l’Union africaine en Somalie (Amisom) et les forces de sécurité somaliennes étaient déployée sur les lieux, a ajouté l’Unsom.

Avec AFP