Sortie du nouveau livre de Ferhat Mehenni : « Le Siècle Identitaire » ou la fin des États post-coloniaux

12

CULTURE (Tamurt) – A travers cet essai, l’auteur remonte aux origines des maux qui sévissent dans les anciens pays colonisés, à l’image de l’Algérie, et démontre notamment que les états issus de cette colonisation ne pourront pas survivre « aux bouleversements géopolitiques et institutionnels qui vont affecter les prochaines décennies ». [Interview de Ferhat Mehenni dans Riposte Laïque->http://www.ripostelaique.com/Ferhat-Mehenni-President-du.html]

Ferhat Mehenni, actuellement président du Gouvernement Provisoire Kabyle, argumente que ces pays ne pourront sortir de l’ornière tant qu’ils sont gouvernés par des États nés des anciennes colonisations. Non pas parce que la compétence fait défaut chez leurs dirigeants, mais parce que ces États sont eux-mêmes de nature coloniale. « Coloniaux ils sont nés, coloniaux ils demeureront jusqu’à leur extinction. »[[[Quatrième de couverture->http://www.michalon.fr/Le-siecle-identitaire.html]]]

On en veut pour preuve de cette nature coloniale des États post-coloniaux, le rapport que ces derniers entretiennent avec les peuples qu’ils abritent, à l’image du peuple kabyle, en Algérie, qui n’a aucune reconnaissance de la part de l’État algérien et qui subit aujourd’hui les mêmes affres coloniaux de la part de l’Etat algérien que ceux qu’il avait vécu sous l’ancien colon français, à savoir l’assimilation culturelle et identitaire, le racisme, la répression, l’appauvrissement économique…

A travers ce livre, Ferhat Mehenni présage l’essoufflement des Etats post-coloniaux et un regain des « identités nationales authentiques » longtemps bafouées.

Ce livre, qui se présente comme une véritable anticipation de l’évolution du monde du 21e siècle, est sorti le 18 novembre 2010 aux éditions Michalon.

<img899|center>