SOUK-OUFELLA: interdiction d’étalage sur les trottoirs communaux

1
SOUK-OUFELLA: interdiction d’étalage sur les trottoirs communaux
SOUK-OUFELLA: interdiction d’étalage sur les trottoirs communaux

SOUK-OUFELLA (Tamurt) – Afin de pallier au manque d’organisation et au non-respect des règles d’hygiènes, et compte tenu de l’insouciance et de la velléité des villageois quant au respect de l’espace public, les responsables de l’exécutif communal veulent reprendre du poil de la bête. S’arcboutant sur des textes de loi, l’APC de Souk-Oufella vient d’informer la population locale via un arrêté interdisant l’étalage sur les trottoirs communaux. « Il est strictement interdit d’occuper la voirie publique (trottoirs et autres) à des fins commerciales, artisanales ou autres », peut-on lire dans l’arrêté n° 118/2015.

Au demeurant, ce comportement invétéré de bon nombre de commerçants et autres personnes tend à prendre des proportions fulgurantes. Les trottoirs sont devenus un prolongement des commerces, une sorte de devanture où sont exposées toutes sortes de marchandises. Empiéter sur l’espace public pour étaler sa marchandise est devenu, par la force des choses, une pratique normale. Les commerçants ont transformé les trottoirs réservés aux piétons en espace de dépôt ou d’exposition de marchandises. La situation est telle que sa description relève du domaine de l’ineffable tant la décrépitude, les saletés et l’appropriation des toutes la voie publique sont devenues les règles «inaliénables» sur lesquelles se base le commerce, formel et informel.

Face à cette situation, les piétons se trouvent par la force des choses contraints de se rabattre sur la chaussée, quitte à mettre leur vie en danger. C’est à cette fin que les responsables locaux veulent mettre un terme à cette anarchie et remettre de l’ordre dans cet espace, réservé de facto aux piétons. « La mise en devanture de nos produits se veut d’attirer les acheteurs», un marchand de fruits et légumes.

Amnay